ManifestO


Le monde universitaire regorge de talents qui ne demandent qu'à se révéler. Pourtant, la porte vers le monde pro n'a jamais été aussi fermée. Les jeunes diplômés trouvent dans l'entrepreneuriat numérique une voie libre.

La crise financière de 2008 a eu un impact certain sur l'insertion de nos jeunes diplômés en 2013 puisqu'ils sont 22 % à être en situation de chômage contre 14% de leurs ainés en 2007. (Génération 2010 du Céréq).


L'Union Européenne nous annonce les prémices d'une « génération perdue » et nous refusons d'accepter que cette situation perdure. Nous croyons en nos jeunes, en nos talents ! La France a des talents dans ses universités encore faut il leur faire confiance et leur accorder l'attention qu'ils méritent !

Nos étudiants sortis de fac peinent à prouver au marché du travail qu'ils ont acquis des compétences, une méthodologie, une ouverture d'esprit … Nous, nous les voyons comme tels, nous comprenons et nous acceptons leurs diversités ! Cette diversité nous en rêvons car nous sommes persuadés qu'elle est notre salut !


Si l'emploi devient rare aujourd'hui pourquoi ne pas le créer ?

Faisons de l'entrepreneuriat étudiant un vecteur majoritaire d'insertion pour nos jeunes. Autorisons-les à créer et à rêver ! Partageons-leur l'idée qu'un rêve reste un rêve quand on est seul mais que lorsqu'il est fait collectivement alors c'est le début d'une réalité ! L'heure n'est plus au discours pessimiste sur notre avenir mais à la vision d'un monde où tout est possible, où notre préoccupation première serait l'idée, la création et le partage !

On nous accusera d'utopistes et de naïfs, nous répondrons par des exemples tels que Mark Zuckerberg, Jawed Karim, etc… : des jeunes qui ont vu loin et qui ont eu cette envie d'entreprendre ! Aussi nous serons attentifs à encourager cette envie, à la laisser croître jusqu'à qu'elle fasse entièrement partie de la culture de l'étudiant.


TheFamily

 
minilinetequilasunrise.jpg